Bellanecdotes 2016

Pour bien terminer l’année voici quelques anecdotes et autres réflexions, trop courtes pour faire l’objet d’un article et trop croustillantes pour être laissées de côtés…

Lorsque je voyais dans les films américains l’héroïne ressortir une dinde noircie du four, je me disais qu’il fallait être sacrément neuneu pour laisser une chose pareil se produire. Ayant préparer ce genre de plat pour Noël, je peux maintenant facilement comprendre pourquoi et comment on peut aisément la laisser cramer. Le volatil cuit tellement longtemps, qu’il se oublier. De plus on a bien le temps de s’habituer à l’odeur pour que finalement, lorsqu’on en perçoit une modification, il soit trop tard… Rassurez vous mon oiseau fut cuit à point. Heureusement car il étai si fameux qu’il nous nous nourrira toute une semaine.

Toujours dans le registre de l’odorat, je suis certaine que vous brûler de savoir en quoi consiste cette fameuse odeur que dispense un putois contrarié. Il s’agit d’un mélange entre de la marihuana et un pneu qui chauffe. Nous y avons régulièrement droit quand une de ces petites bêtes rencontre brutalement un véhicule.

Connaissez vous le prix que je facture pour passez une nuit d’hôtel avec une bande de danseur de Lindi hop ? Non pas qu’il faille les entretenir. Ils se débrouillent très bien seul comme en témoigne leur comportement lorsqu’ils envahissent un établissement dans le cadre d’une convention : de véritables sauvages beuglant dans les couloirs, organisant beuveries et orgies jusqu’aux petites heures. Je pense qu’ils auront tout fait sauf danser. Ils ne devaient pas être frais le lendemain. Je n’ai malheureusement pas pu le constater malgré mes tentatives fort matinales de les réveiller. Vous l’aurez compris, il ne s’agit donc pas d’un salaire mais d’une compensation que je reçu en échange de mon manque de sommeil : 50 dollars à déduire du prix de la chambre.

En parlant de danse, saviez vous que Raf a une chemise « danse avec les stars » ? Inspirée par l’émission télévisée j’ai tenté l’audacieuse figure d’une sorte de grand écart. Ma jambe tendue est bien parvenue à se poser sur son épaule mais en redescendant mon talon a lamentablement accroché la poche de sa chemise et crac… ça fait une chemise danse avec le star…

Pauvre Raf…. Un autre jour, lors de notre road trip dans le Missouri nous nous sommes arrêtés pour jeter un œil à une église dédiée à ma sainte patronne Catherine Labourée. Ça ne s’invente pas. A l’entrée une vielle dame s’enquière de pouvoir nous aidé. Non merci, nous désirons seulement visité un peu… Quelques minutes plus tard elle revient vers nous et précise à Raf que s’il désire une confession, un prêtre est disponible !

En allant rechercher Nounou à l’école mon attention fut attirée par une échelle en dessous de laquelle était placée une chaise. Le sol aux alentours de cette dernière était recouvert d’une substance gluante verte et humide… plus tard on m’expliqua que les enfants ayant vendu le plus de livrets de bon de réduction ont eu le plaisir de déverser un seau de « slime » sur la tête du principal. N’ayant visiblement pas su contenir ma stupéfaction, on ne manqua pas de conclure : Bienvenue aux USA !

Quand arrivée à la caisse du magasin qui dispense tissus, perles et autres accessoires nécessaires à toutes sortes de bricolage, on vous reconnaît (oh welcome back)…Puis après avoir encaisser vos marchandises, on vous demande «Vous savez déjà ce que vous allez faire de tout cela ? »…. Alors vous vous dites « Peut être ais je un peu exagéré… »

Il fallait que je vous le dise : fort récemment et part trois fois, on m’a demandé si j’étais aux USA dans le cadre de mes études… Dans le même ordre d’idée, à la fin du cours de ballet un danseur a parlé de la Lambada. Ah ça la Lambada, je connais, en Europe cela a eu un sucés fou ! Oui c’est vrai, me dit il mais tu n’as pas pu connaître cette époque, tu étais trop jeune,  c’était fin d’année 80… Et oui la danse ça conserve !

Et pour terminer par une anecdote de saison, sachez que je suis libérée de mon allergie aux chants de Noël. J’ai guéri le mal par le mal : je fais partie d’une chorale. J’en ai mangé du inexellsis gloria… J’ai même joué des cymbales dans un grand « christmas jam session »… Raf jouait du trombone à coulisse. Quant à Nounou il était un berger dans la crèche vivante. Avec son Corgi en peluche il était fort mignon. Mais l’apothéose du spectacle fut la rixe entre l’étoile de Noël et un ange qu’elle manquant de reverser en bas de la scène. Good Job !

Bonne année mes chers lecteurs. J’espère vous retrouver bientôt avec de nouvelles aventures drôle, instructives et distrayantes sur Bellaventure au pays de l’oncle Sam !

2 commentaires

  1. Hi hi hi ben voila comme quoi ça y est maintenant te voila bien intégrée et en plus avec Raf et Nounou, et les chants de Noël que te dire, chapeau bas dame Katrien.
    Et juste une petite question aurais tu perdu un peu de souplesse, car je vois que tu as déchiré la chemise de Raf.
    Ah comme je peux voir il me semble qu’on te prenne encore souvent pour une petite écolière venue là-bas pour les études et bien bravo tu peux être fière.
    Ben à mon tour de vous souhaiter un très bon réveillon peut être avec les restes de dinde lolllllllll.
    Sinon pour 2017, joie, bonheur, santé, et surtout que vos voeux se réalisent, gros bisous à vous trois.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s