J’aime pas Halloween

Esprits chagrins venant hanter ce blog, j’invoque les forces obscures en mon pouvoir (et elles sont nombreuses) pour que vous ne puissiez pas accéder à ce manuscrit que vous pourriez prendre au sérieux et qui pourrait vous tourmenter. Vous appréciez cette fête ? Moi pas … Et voilà pourquoi :

hal1

Certes, il est amusant de se déguiser. Personnellement je n’ai pas besoin d’Halloween pour cela. Je porte ma tiare quand j’en ai envie. J’ai un placard plein de costumes de danse que je porte à l’occasion. J’ai tant de goût pour le travestissement que par le passé n’importe quelle fête d’anniversaire ou soirée entre amis était l’occasion de se transformer. Je garde un souvenir vibrant de la petite sauterie ayant pour thème « Putes et curés ». Puisqu’il le faut en cette soirée du 31 octobre, je choisi une longue tunique noire à large col pour aller faire du porte à porte avec mon gamin. Quand on me demande en quoi je suis déguisée, j’ai le plaisir de répondre que je reste moi même en toutes circonstances : une méchante sorcière. J’ai encore plus de plaisir à remettre cette tunique le jour suivant.

La nature de certains déguisements me laisse perplexe. Affubler son gamin des attributs sanguinolents d’un tueur en série pour la petite fête de l’église, c’est fort moyen. Si j’aime toujours autant les zombies, leur look décadent et surtout leur opiniâtreté, je les préfère dans un contexte post-apocalyptique derrière mon petit écran, plutôt que morts-bourrés et essayant de traumatiser ma progéniture. Les pendus se balançant aux porches de certaines maisons, les maquillages plus vrai que nature, représentant des mutilations, ou des cadavres n’ont plus rien d’amusant à mes yeux. Au fur et à mesure que j’avance en âge, ils se rapportent de plus en plus à la réalité bien douloureuse qu’à la fiction.

Le pourrissement des dents est aussi une réalité de saison. Je ne comprend pas qu’il y ait un temps pour empoisonner son enfant avec du sucre et autres colorants dont il est prouvé qu’ils influencent, négativement bien sûr, le comportement des bambins déjà bien excités. Je ne comprend pas cet engouement à recevoir encore plus de cette plaie nutritionnelle que sont les « candies ». Pourtant cela semble être d’une importance phénoménale.

Avant de conclure ce billet sur cette fête qui semble réjouir tout mon entourage sauf moi, je ferai rimer décoration avec pollution. On est rabat-joie ou on ne l’est pas ! Un peu plus de plastique noir, orange et violet viendra polluer notre planète et enrichir le « Made in China ». Certains mettent le paquet : maison entièrement redécorées à grand coup de lumières fantomatiques, créatures gonflables et spectres et squelettes en tous genres. Les bénéfices générés pas cette « fête » sont énormes.

Maman d’un gamin de 7 ans vivant aux USA, Halloween, je n’ai pas pu y échapper. Mais j’ai survécu et j’ai fait de mon mieux. Je suis allée déguisée à mon cours de danse comme cela était recommandé. J’étais la seule, mais j’ai survécu. J’ai transformé mon coffre de voiture en nid d’araignée géante grâce aux décorations de l’année passée et j’ai distribué du chocolat pour le « trunk or treat » organisé par notre église. Ce fut une expérience agréable et sympathique.

hal2

Le jour Hache, j’ai déposé deux plats de bonbons devant ma porte et je suis partie en compagnie d’autres parents me promener dans le quartier, devisant gaiement et admirant l’architecture des différentes maisons sur notre chemin. Nous avons rencontré des connaissances et ce fût fort convivial. J’ai marché une bonne heure ce qui est bon pour la santé.

Afin d’épargner mon enfant, je confisquerai et consommerai moi même les friandises au « peanut butter »,. Je lui laisserai celles au chocolat et placerai les plus toxiques dans un bol devant ma porte avant de partir faire le tour du quartier en compagnie d’autres parents… Oui je sais, c’est l’année prochaine. Mais que voulez vous… La vie est un éternel recommencement et les saloperies ça ne périme pas !

Vous m’avez cru ? Non je rigole, je vais refourguer ces petits paquets à la parade de Noël via le char des scouts !

Publicités

8 commentaires

  1. Coucou Salut Katrien
    Mais voila même simple je peux dire que je te trouvais bien jolie.
    Ah je pense bien que là bas cela doit être encore bien plus grandiose qu’ici.
    Apres tout ce sont des choses qui viennent tout droit de chez vous, mais ici je peux dire que cela prend de plus en plus d’ampleur.
    Gros bisous

    J'aime

  2. Coucou Katrien,

    Cette fête ne me tente guère non plus, d’autant plus qu’elle occulte celle qui est normalement dédiée à se souvenir de ses proches décédés. Par contre, j’aime aller fleurir les tombes…

    Est-ce que cela se fait aux usa ?

    Bisous et à bientôt,

    J'aime

  3. Hello HelloQueen 😉

    Je ne sais plus trop si tu as reçu mon post mais dans le doute , je te le remets par mail 😉
    Ha nostalgie quand tu nous tiens …

    PS: tu sais qu’on m’a téléphoné de Floride pour dire que je pourrais être tirer au sort pour avoir ma carte verte?

    La tête de Michel Deboutte quand je me suis expliqué en anglais avec le type en ligne qui comme toi,
    n’a surement pas compris un traitre mot de ce que je lui expliquais..

    ________________________________

    J'aime

  4. oups:

    Hello Dancing Queen, curieux que ce post nostalgique suscite l’envie de répondre ;-). Mais songe à ton avantage considérable que dans ce pays quand quelqu’un te marche sur les pieds, tu peux lui dire … Connard, Crapule, faux cul, enfoirés etc .. Il vont te rire au nez et te dire Thank You My lady ça n’a pas de prix …
    Parfois et tu sais qu’ici… si tu vois ce que je veux dire… ne pas comprendre est une force , et faire croire que tout bouge alors que c’est le culte de l’inertie qui cartonne De cela tu peux avoir la nostalgie aussi 😉
    Ou d’un beau très beau tableau ,car c’est la patine qui en fait surtout le charme…

    Victime spectateur consentant, oui, la nostalgie est un mort-vivant qui arrive brutalemement, devant la porte ou au pied de nos paillassons et carpettes de bain…
    Et on fini toujours par lui marcher dessus. ou lui claquer la porte au nez La nostalgie à l’instar des mort vivant est opiniâtre et revient régulièrement Mais comme dans tous les film, on est content quand le mot fin apparait…. en attendant le suivant 😉

    sur ce, moi aussi la nostalgie de toi arrive, mais je lui ferme pas la porte au nez et j’ai pas de paillassons ni de carpette de bains,…et la nostalgie avec un bon verre de cognac de 18 ans d’âge ou autre (sans cigare bien sur) est toujours la bienvenue …. Allez courage,tiens bon… kiss from Belgium near juracirque Park … ;-))
    ________________________________
    ________________________________

    J'aime

    • Ah mon Mich Mich… Que de bons mots, si bien arrangés ensembles et qui font écho en moi. La Nostalgie on peut l’aimer aussi. Mais où va t on. Il faut composer avec les absents et penser que ceux qui sont loins ne sont qu’à un click away. Juracirque Park… Je le vois de loin. Il fut bien rouge avec de longue dent. Ces dernières semaines j’en ai rêvé souvent.
      Gros bisous mon Mich Mich!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s